Présidentielles 2017 : les 7 propositions du réseau des Scop

Présidentielles 2017 : les 7 propositions du réseau des Scop

07.03.2017

Dans le débat présidentiel, la CG Scop fait valoir les nombreux atouts du modèle coopératif avec en premier lieu la création et le développement d’entreprises : « 300 Scop et Scic sont créées chaque année ». Autre atout : la transmission de PME aux salariés grâce à l’accompagnement des unions régionales « pour éviter de trop nombreuses fermetures d’entreprises ».

La Confédération met aussi en avant l’évolution des parcours professionnels et la force du modèle des Scop et Scic pour les parcours de formation pouvant aller jusqu’à la direction de l’entreprise. Enfin, elle avance l’idée que l’innovation sociale est au service du développement économique et que Scop et Scic apportent des solutions nouvelles à l’économie numérique « avec des plateformes coopératives respectueuses de l’intérêt des utilisateurs et des travailleurs » ou à la transition énergétique, « par le développement d’offres d’électricité renouvelable avec l’implication des citoyens producteurs/consommateurs ».

Scop et Scic sont des entreprises indépendantes, au service de leur territoire et non délocalisables. Ce sont des entreprises performantes qui affichent un taux de pérennité à 5 ans de 65 % supérieur à celui de la moyenne nationale des entreprises françaises (50 % selon l’Insee). Elles inscrivent l’humain au coeur de leur projet d’entreprise et pour ce faire, répartissent équitablement les résultats, donnent leur voix à chacun de leurs salarié.e.s et 91 % des français.e.s pensent que les Scop permettent de donner du sens à son travail selon un sondage de l’institut Ifop en septembre 2016.

Pour toutes ces raisons, la CG Scop appelle les candidats à inclure dans leur programme l’appui au développement des Sociétés coopératives et participatives et formulent des propositions et des engagements

Découvrez les 7 propositions du réseau des Scop