Colloque : La Scop, une alternative pour les salariés ?

Colloque : La Scop, une alternative pour les salariés ?

02.07.2014

IMG_0039

La Confédération Force Ouvrière organisait le 27 juin dernier un colloque intitulé « La Scop, une alternative pour les salariés ? » pour aider les fédérations et les unions départementales FO à y voir plus clair, notamment en termes de reprise d’entreprise par les salariés. « Le but de cette journée, c’est qu’elles aient le réflexe d’étudier la solution Scop lorsqu’une entreprise cesse son activité, explique Christophe Couillard, assistant confédéral chargé de l’économie sociale. Nous voulons leur donner une boîte à outils, qu’elles sachent à qui s’adresser. Notre rôle n’est pas de créer des Scop, mais il pourrait être d’impulser un projet et de le coordonner. »
En effet, « la Scop n’est pas la solution miracle », a rappelé Stéphane Lardy, secrétaire confédéral en charge de l’emploi. Un certain nombre de conditions doivent être remplies, et notamment la viabilité économique de l’entreprise.

Le réseau des Scop était représenté par Patrick Lenancker, président de la CG Scop, plusieurs représentants du Groupe Chèque Déjeuner ainsi que Marie-Madeleine Maucourt et Françoise Fagois respectivement directrices des UR Scop Alsace Lorraine Champagne-Ardenne et Ile-de-France Centre Orléanais Haute-Normandie Dom Tom.

Anne Baltazar, secrétaire confédérale chargée de l’économie sociale et solidaire à FO, a conclu la journée : « On veut pouvoir aiguiller les salariés et les accompagner ». Et d’ajouter : « On sait qu’à la CG Scop, ce sont des experts, n’hésitez pas à faire appel à eux ».